Ce pays où on fait confiance

On y trouve la suppression annoncée des procédures d’examen et d’approbation pour les investissements dans la plupart des secteurs.C’est en effet en France que le stock de logements rapporté à la population est le plus élevé parmi tous les pays d’Europe de l’Ouest.Cela passe par l’utilisation des capacités de surveillance des armées en soutien des besoins des différents ministères en complément des moyens dont ils disposent en propre.Nous n’éprouvons plus de ces puissantes tentations qui faisaient frémir les corps musculeux de saint Jérôme et de saint Antoine.Car le niveau de qualification, qui avait jusqu’ici déterminé la production des identités professionnelles, se trouve supplanté, par les exigences de compétitivité, explique Arnaud de Lummen.Voici quelques morceaux choisis parmi les dernières « annonces » de la Commission.La démonstration faite en Libye montre que la coopération franco-britannique, aussi utile soit-elle, ne sauvera pas la cause d’une défense européenne sinistrée.Ils sont plus enclin à investir dans l’immobilier que dans des start-up, l’entrepreneuriat n’étant malheureusement pas dans la culture des Français, contrairement aux Anglo-Saxons.La spéculation a ses dangers, et ce sont ces dangers mêmes qui en font l’entraînement.Cet attentisme néfaste à notre économie provoque pour l’État une baisse de recettes attendues de la TVA pour le neuf, et de la fiscalité sur les plus-values pour l’ancien.» Il n’y a pas là de différences entre les deux rives du Rhin. »L’opinion » de Bruxelles sur les budgets nationauxPour la première fois cette année, elle va intervenir dans les débats budgétaires devant les parlements nationaux en rendant, autour du 15 novembre, son « opinion » sur les projets de budget et les choix politiques qui les sous-tendent.Elle se retrouve partout.Pourquoi un tel succès et dans quel pays celui-ci a-t-il particulièrement de chances de se propager ?

Share This: