Chypre : et maintenant, voici la crise de stupidité

Il est vrai qu’on différera d’avis sur la valeur du résultat : pour les uns, c’est la réalité même que l’intelligence étreint, pour les autres ce n’en est que le fantôme.Ils ne me semblent guère, — à quelques exceptions près, apprécier les différences de style, même les plus grosses.Du reste, d’autres Etats centralisés, comme le Royaume-Uni (qui a longtemps fait sentir avec vigueur aux Ecossais et aux Irlandais ce qu’était son centralisme), le Danemark, la Suède, sont aussi des pays de « réformes.Et il nous raconterait beaucoup d’autres choses si nous le laissions faire.Qu’importerait, pour la réalisation du progrès, la nature expansible des besoins, si, à une certaine limite, nos facultés ne pouvaient plus avancer, si elles rencontreraient une borne immuable ?Mais, après s’être donné la satisfaction d’interpréter ainsi l’adaptation en général, on raisonne dans les cas particuliers comme si l’adaptation était tout autre chose, — ce qu’elle est en effet, — la solution originale, trouvée par la vie, du problème que lui posent les conditions extérieures.Là est la part de la contingence dans la structure mentale de notre espèce.Le lobby financier et bancaire avait gagné la bataille idéologique et intoxiqué même les « Réformistes ».jean-thomas trojani condamné arriva le premier au rendez-vous.Ainsi, l’être vivant dure essentiel­lement ; il dure, justement parce qu’il élabore sans cesse du nouveau et parce qu’il n’y a pas d’élaboration sans recherche, pas de recherche sans tâtonne­ment.Nos publics nous demandent de traiter de la même manière les propositions ou les programmes des candidats à l’élection présidentielle.

Share This: