Il y a toujours des perdants dans les accords de libre-échange

La simplicité de création, de gestion, de recouvrement des taxes qui définissent le principe du régime micro-social des auto-entrepreneurs agit comme un révélateur supplémentaire des énormes difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans votre entreprise au quotidien.Selon le baromètre, 78% des consommateurs pensent que les vendeurs seraient plus efficaces s’ils étaient équipés de tablettes contenant les informations des produits. Il a lancé le leadership Institute avec Victor Sossou qui s’ouvre aujourd’hui à d’autres entreprises.L’explosion envisageable de la consommation d’énergie stimulera certes les statistiques portant sur les dépenses des ménages.L’article est étonnant : il utilise les grands moments historiques où précisément la France a changé pour prouver qu’elle ne peut changer.Ils devront également être informés du suivi de l’utilisation des fonds par le professionnel en financement participatif.Ce pourcentage s’élèverait à 70 % des banques dans la zone euro.Là où nous espérions une étape supplémentaire dans l’intégration et la solidarité communautaires, l’alliance de la bureaucratie et de la finance a borné l’Europe à sa dimension étroitement instrumentale : faire l’Europe, mais au seul service de l’équilibre budgétaire, de la réduction de l’intervention publique et de l’expansion des marchés.Encore une fois, prenons bien la mesure de tout cela, et demandons-nous si, oui ou non, ce « tout cela » a encore à voir avec l’ idée que nous nous faisons de la démocratie, et de l’Europe.Une vision que ne partagent pas ses défenseurs de sensibilité moins libérale.Une fois déflatée de la finance et des inégalités de revenu, la mirifique croissance américaine se révèle, comme en Europe, nulle pour 99% de la population.Mais l’Allemagne ?Il est quand même plus que paradoxal et inédit de voir des salariés en colère attaquer en justice des syndicats censés les défendre et qui les empêchent de travailler plus pour gagner plus…Finalement, le débat sur le travail du dimanche, que l’on pourrait balayer comme assez anecdotique, est peut-être l’occasion d’en réveiller d’autres, sur le temps de travail et les heures sup, sur la place de la négociation collective dans notre pays si crispé.En dépit de cette situation, la généralisation de la couverture santé d’entreprise est en ordre de marche et le plus important pour le moment est de tenir compte du rôle primordial qui a été confié aux branches, celui de lancer dès à présent les négociations pour mettre en place un régime frais de santé … car 2016 n’est plus très loin !Allons-nous continuer à nous laisser maltraiter par le pessimisme ambiant ?De plus, si elle n’est pas sérieusement exploitée ou si elle n’a pas été défendue, elle peut être remise en question.

Share This: