L’art concret de réinventer des expériences singulières

La contribution énergie-climat va progressivement l’introduire dans l’économie.Les banques de la zone euro ont détruit plus de 75 milliards d’euros de prêts aux entreprises depuis le début de l’année.Nombre d’entre eux sont donc frustrés de ne pouvoir bénéficier d’un accès similaire dans leur environnement de travail.Ces anonymes sont les artisans du TTIP, alias le Transatlantic Trade and Investment Partnership, le plus ambitieux projet de libre-échange que deux « parties » aient jamais tenté de signer.L’humanité a presque toujours considéré la loi morale et sa sanction comme inséparables : aux yeux de la plupart des moralistes, le vice appelle rationnellement à sa suite la souffrance, la vertu constitue une sorte de droit au bonheur.D’autre part, le kantien qui se sacrifie les yeux fermés pour la loi seule, sans rien calculer, sans rien demander, n’a pas non plus de droit véritable à une compensation, à une indemnité : il est rationnel que, quand on ne vise pas à un but, on y renonce, et le kantien ne vise pas au bonheur.Le progrès quasi exponentiel des connaissances scientifiques et donc des innovations technologiques ne fait qu’ajouter à cette complexité.En tant que sociologue, vu l’état avancé de l’intégration de nos sociétés et de nos économies nationales, je ne puis guère m’imaginer qu’une décartellisation aussi radicale puisse même encore être envisagée.Ce serait alors une autre Europe.Rien n’est encore fait et s’il a abandonné la posture du « patronat de combat » dont il a usé pendant la campagne interne, Arnaud de Lummen pourrait bien afficher finalement un profil beaucoup plus ouvert au dialogue.Les CCI peuvent, elles aussi, jouer un rôle clé : solliciter les entreprises avec lesquelles elles sont en contact au quotidien, apporter des contributions, être moteur en diffusant des bonnes pratiques, et ainsi promouvoir les bassins d’emploi où les entreprises qui recrutent peinent à trouver des candidats.

Share This: