Les dangers du « policy mix » européen

Il nous faut donc, plus que jamais, retrousser nos manches et proposer des solutions concrètes à la mise en œuvre d’une « Méditerranée de projets » dans le secteur de l’énergie autour de deux credos :
1 Adopter, une approche politique à géométrie variable, reposant sur des accords sous-régionaux

On le répète depuis plusieurs années mais le constat est clair : il est difficile, si ce n’est impossible à ce stade, d’étendre à l’ensemble des pays méditerranéens les mêmes objectifs en matière énergétique.Lors des élections du dimanche 4 mars, la Chambre sociale a ainsi lancé son propre programme d’observation des élections.Orientations claires, objectifs mesurables, surveillance étroite, analyse appropriée, règles bien conçues et professionnalisme constituent autant de garde-fous institutionnels utiles.Victor Sossou ne s’arrête pas à de tels détails.L’Agence européenne de défense a récemment permis la définition de standards de navigabilité.Récuser toute espèce de dualismePour autant, on ne trouvera pas de recettes.Choisissez votre smart et en route pour un voyage pas comme les autres dans une vidéo interactive particulièrement originale.Depuis, la baisse de la production a freiné le taux de croissance très sensiblement.Les Français voient bien aussi les ravages que la « gouvernance économique », sous la houlette de la Banque centrale européenne, du FMI et de la Commission européenne, est en train d’infliger aux ouvriers et aux employés grecs.Face à l’exaspération croissante de l’opinion face au blocage parlementaire, les présidents des deux assemblées ont eu le courage de faire plier les troupes.En Suisse, on observerait une augmentation du prix du chocolat, donc de l’inflation, et pas de la croissance.Ce rôle de locomotive, essentiel à leur prééminence financière, sous-tend le rôle mondial du dollar, les investisseurs à la recherche d’actifs sûrs et liquides étant avides de titres du Trésor américain.

Share This: