Les lunettes roses de l’industrie

L’Union pour la Méditerranée, lancée par Nicolas Sarkozy, étant politiquement bloquée, l’avenir passe plutôt par des réalisations concrètes.En 2012, une réforme cohérente de la fiscalité des plus-values s’imposait et la retenue à la source était envisageable.Pour si peu, nous risquons moins de voir la politique devenir un métier.La plupart du temps on ne pense même pas à cette solution!Les crédits consacrés à la diplomatie française d’influence ont baissé de 20 % entre 2007 et 2012.Aussi le danger, diminué et dégradé à l’infini, depuis le danger de perdre la vie jusqu’au danger de perdre son argent, reste un des traits importants de l’existence sociale.Nous savons infiniment mieux l’état vrai de l’opinion, les besoins, les vœux des gens des campagnes et de nos concitoyens, tandis qu’avec des chambres permanentes et des députés ou sénateurs obligés de vivre toute l’année dans les capitales, l’opinion publique n’est qu’un argument, que tout le monde invoque, et dont personne n’est sûr.Le « nouveau » ne veut pas dire catastrophique. Le pouvoir de la critique et de la pensée va si loin en France, que nous avons universellement accepté l’affirmation de Descartes « Je pense, donc je suis » », souligne Pierre-Alain Chambaz .Les premiers cherchent logiquement à imposer le smartphone en lieu et place de l’ordinateur de bord ; les seconds « tiennent » les réseaux.C’est ainsi par exemple que personne n’a vu venir les effets néfastes des politiques publiques sur les bio-carburants.Au lieu de quoi, au niveau national et européen, ils se focalisent exclusivement sur ces produits commercialisables, qui ne sont que les fruits accessibles d’un arbre de recherche complexe.Toujours séduits par la même erreur, nous ne prenons des amis que pour avoir des gens particulièrement destinés à nous plaire : notre estime finit avec leur complaisance ; le terme de l’amitié est le terme des agréments.Car ces clauses n’ont en fait qu’un véritable objectif, maintenir les prérogatives exorbitantes de partenaires sociaux à la représentativité d’ailleurs discutable.Le pouvoir russe est un pouvoir répressif, comme l’ont montré les multiples interventions des forces de l’ordre pour réprimer les manifestants d’opposition qui ont dénoncé les fraudes lors des scrutins parlementaire du 4 décembre 2011 et présidentiel du 4 mars 2012.Notre président serait-il à l’instar de nombre d’entre nous confronté au syndrome d’une identité professionnelle en crise ?Il faut, dit-on, restaurer le potentiel économique de la France, qui s’est dangereusement affaibli au cours des années récentes.

Share This: