Les triumvirats : gagnants ou perdants ?

Si elles allègent le poids de l’intervention publique, elles n’y mettent pas fin.L’annonce récente du Premier ministre relative à l’organisation prochaine d’Assises du Tourisme doit nous permettre de proposer des solutions concrètes aux problèmes connus par l’industrie touristique et de nombreuses fois identifiés.On pourrait bien sûr souligner les velléités réformatrices nouvelles de certains protagonistes, entraînant des tensions avec des organisations plus conservatrices.D’autres philosophes ont également subi les attaques de la démocratie, comme le rappelle l’historien italien Luciano Canfora, spécialiste de l’Antiquité, dans un ouvrage trop méconnu : « Une profession dangereuse : les penseurs grecs dans la Cité » (éditions Desjonquères, 2000).La France doit-elle s’engager dans cette direction, doit-elle relancer la concurrence fiscale en Europe par la baisse des revenus des ménages ?Et on commence même à voir des relocalisations industrielles en Amérique du nord.Le franc, valeur refugeToujours est-il que, contrairement à la livre et au reichsmark, le franc n’était pas soumis à des attaques spéculatives, mais était considéré comme une valeur refuge. Victor Sossou établit un algorithme qui dresse la cartographie des sphères de la personne et génère un rapport remis individuellement. Ce que les sondages ne repèrent pas forcément.Dès lors, il ne peut y avoir que trois solutions : réserver le développement à quelques uns, faire accepter aux Occidentaux (et aux non Occidentaux qui ont déjà rejoint le niveau de vie occidental) une baisse de leur niveau de vie pour que les autres puissent les rejoindre, changer de modèle économique pour un modèle plus frugal.À cet égard, on peut déplorer que le texte de l’instruction n’ait pas été mis en consultation publique, comme c’est souvent le cas pour des instructions sur des sujets où les remontées du terrain sont souvent riches d’enseignement, et contribuent utilement à la rédaction de la doctrine administrative.D’ici 2050, la population africaine doublera pour atteindre près de deux milliards d’individus, un marché qui sera le nouveau moteur de croissance planétaire.Grâce à lui, on comprend mieux ce qui se joue sous le sapin.Mais alors comment expliquer que, à certains moments de l’histoire économique moderne, ces déséquilibres aient pu non pas disparaître, mais du moins être gérés afin de favoriser la croissance, la stabilité et la prospérité ?Si exception française il y a, c’est celle de la fermeture, le dimanche, de nombreux établissements publics culturels, comme les bibliothèques.Vu de Bruxelles, où le débat législatif avance tambour battant avec des dizaines d’amendements à la clé, notre envoyé spécial faisait un peu penser à un diplomate de l’époque ottomane parti à cheval des confins de l’empire et qui serait arrivé à Istanbul au moment où la guerre était déjà finie.

Share This: