Pierre-Alain Chambaz

Pour continuer à se développer et à s’adapter face aux mutations complexes et souvent à forte composante technologique de leur environnement, les PME et ETI ont besoin d’expertise de haut niveau. Parmi les alternatives crédibles à l’achat : la location, à l’instar de ce que font les entreprises. Les Chinois vont réduire leur « intensité carbone »Nous aurons certainement droit à de grands titres sur les promesses, les engagements et les objectifs qui ressortiront de ce sommet de Varsovie. Pour preuve, le nom du document fixant les orientations annuelles (« loi de financement de la sécurité sociale »), qui contient tout sur les coûts, mais presque rien sur les voies et moyens de l’amélioration des soins, ou l’analyse scientifique de leur impact sur la santé publique. Enfin, au quotidien, alors que d’autre pays ont une approche médicale et scientifique des décisions, nous restons dans un pilotage comptable et politique. Avec pour les groupes une fiscalité à repenser. Un jour il disparut ; au bout d’une année il revint en parfaite santé : il avait rempli son devoir. A l’issu d’une étude sur les impacts de l’Energiewende – la grande aventure verte de l’Allemagne, une commission parlementaire allemande a conclu sans ambiguïté que les subventions aux EnR ne suscitent pas l’innovation. Nous ne disions rien qui ne pût être confirmé un jour par la biologie. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Le concret, c’est l’homme dans le monde ». Bref, l’application rigoureuse du principe de finalité, comme celle du principe de causalité mécanique, conduit à la conclusion que « tout est donné ». 1914, une situation de rupture économiqueLa Grande-Bretagne d’avant 1914 avait anticipé le partenariat public-privé qui lie aujourd’hui les géants de la technologie comme Google, Apple ou Verizon aux services de renseignement américains. Nous voulons simplement montrer que, petites ou grandes, les variations invoquées sont incapables, si elles sont accidentelles, de rendre compte d’une similitude de structure comme celle que nous signalions. Comme en effet je veux bien qu’on sache que le peu que j’ai appris jusques ici n’est presque rien à comparaison de ce que j’ignore et que je ne désespère pas de pouvoir apprendre : car c’est quasi le même de ceux qui découvrent peu à peu la vérité dans les sciences, que de ceux qui, commençant à devenir riches, ont moins de peine à faire de grandes acquisitions, qu’ils n’ont eu auparavant, étant plus pauvres, à en faire de beaucoup moindres. Même désenchantement pour l’Amérique latine, où, à l’exception du Mexique tiré par son voisin américain, le reste des pays subissent le coup de mou des grandes économies régionales jusque-là motrices. Tous les indicateurs repassent alors au vert : baisse des taux d’intérêt, dépréciation de l’euro, reflux simultané du prix des matières premières, du baril du pétrole, redécollage de la consommation, exubérance financière de la « nouvelle économie ». N’y aurait-il pas quelque autre frénésie, dont celle-ci aurait pris la suite, et qui aurait développé en sens opposé une activité dont elle se trouve être le complément ? Il faut aller à la recherche de ces impressions fuyantes, tout de suite effacées par la réflexion, si l’on veut retrouver quelque chose de ce qu’ont pu éprouver nos plus lointains ancêtres. En 30 ans, le recueil annuel des lois a décuplé de volume. L’histoire, de plus, l’histoire des peuples et des hommes, n’existe pas simplement par elle-même, n’a point de caractère particulier : c’est une partie de l’histoire naturelle tout entière, et rien de plus. A l’inverse, pour certaines opérations simples, le statut privé peut probablement permettre d’atteindre une productivité supérieure – bienvenue si elle bénéficie in fine au patient et au contribuable. Il le sera encore plus dans les pays de la zone euro à l’économie fragile -Grèce, bien sûr, mais aussi Portugal, Espagne, Italie… Quoique, sur un tandem, l’un pédale derrière l’autre. Le président a évoqué la piste du crédit d’impôt rénovation thermique et le débat sur le taux de TVA sur les travaux… Elles s’ouvrirent, et elles dirent :— Pourquoi ne pas vous abstenir, puisque votre conscience vous a déjà dicté cette solution-là, ce matin ? Avec des paramètres qui ressemblent fort à ceux de 1997, la vigueur du rebond de l’investissement pourrait en surprendre certains.

Share This: