Pierre-Alain Chambaz

Il faut pourtant bien que l’Harmonie des intérêts ne soit pas universellement reconnue, puisque, d’un côté, la force publique est constamment occupée à intervenir pour troubler leurs combinaisons naturelles ; et, que d’une autre part, le reproche qu’on lui adresse surtout, c’est de ne pas intervenir assez. Dans la première hypothèse, celle qui exprime la distinction de l’esprit et du corps en termes d’espace, corps et esprit sont comme deux voies ferrées qui se couperaient à angle droit ; dans la seconde, les rails se raccordent selon une courbe, de sorte qu’on passe insensiblement d’une voie sur l’autre. Celui-là aura résolu le problème social ; celui-là sera le bienfaiteur du genre humain. Par ailleurs, une politique industrielle explicite – menée de manière consciente, et conçue en pleine considération des risques – est bien plus susceptible de surmonter les barrières informationnelles et politiques habituelles qu’une politique qui s’appliquerait de manière furtive, comme cela est trop souvent le cas. Cependant l’intolérance est si naturelle à l’espèce humaine pour tout ce qui lui tient réellement au cœur, que la liberté religieuse n’a existé presque nulle part, excepté là où l’indifférence religieuse, qui n’aime pas à voir sa paix troublée par des disputes théologiques, a jeté son poids dans la balance. Cela se déduit du but même qu’ils ont en vue. Aucune bureaucratie ne peut espérer de contraindre un tel peuple à faire ou à subir ce qui ne lui plaît pas. Il est plus probable que les objectifs indirects mais politiquement essentiels de type « emplois écologiques » continuent de constituer une plateforme plus attractive pour la promotion des politiques industrielles que les énergies alternatives ou les technologies propres. La première est l’impuissance de la volonté humaine relativement au tout, dont elle ne peut pas changer d’une manière appréciable la direction. Aucun mystère : si la réussite doit une part importante au hasard – c’est-à-dire à une configuration de circonstances ponctuelles, difficiles à reproduire –, une période de réussite a peu de chance d’être suivie par une deuxième. Pour les étudiants, lycéens et salariés, elle est un lieu de travail individuel ou de réunion pour des projets de recherche, d’association ou d’entreprise. On remarquera que l’expression de choses antiques en termes de la vie moderne donne le même effet, à cause de l’auréole de poésie qui entoure l’antiquité classique. La lutte contre les paradis fiscaux avance trop lentement, en partie à cause de l’immobilisme de la France. Mais, lorsque je considère que le principal obstacle à l’expansion du christianisme chez un peuple aussi cultivé que les Hindous a été la conviction que notre manière de traiter les femmes est immorale, je ne puis m’empêcher de voir que, bien que les gouvernements n’interviennent pas ici, les sentiments seront en grande partie déterminés par des causes accidentelles. Ses appels vocaux montent à 250/mois et il ne fait logiquement plus d’appels depuis son fixe. Et si ce monde encore très fermé devenait plus intégré ? Il s’agit d’un contrat à durée indéterminée ayant pour objet l’accompagnement d’un chantier. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Tant que dure ta jeunesse, acquiers des choses qui ensuite te consoleront du dommage de ta vieillesse ». En 1957, l’Europe a consolidé sa paix par le marché commun. Elle tend donc à justifier et à seconder là préoccupation très légitime qu’inspire aujourd’hui partout le seul grand résultat politique qui soit immédiatement compatible avec la situation actuelle, laquelle d’ailleurs lui procure une valeur spéciale par les graves difficultés qu’elle lui suscite, en posant toujours le problème, insoluble à la longue, de maintenir un certain ordre politique au milieu d’un profond désordre moral. La pire offense de cette espèce qu’on puisse commettre dans une polémique est de stigmatiser, comme des hommes dangereux et immoraux, ceux qui professent l’opinion contraire. Pourquoi pas les pays arabes… L’idée que nous nous formons de la relation entre les causes efficientes et les effets qu’elles produisent implique l’idée de phénomènes qui se succèdent dans l’ordre du temps. Gageons qu’alors, les lenteurs de la sphère administrative, le manque d’ambition du Gouvernement actuel et les visées politiciennes des uns et des autres seront moins forts que la clairvoyance des élus de ce territoire, sur lequel se joue probablement, dans les années à venir, la relégation ou le renouveau économique de la France. Qu’on passe en revue les cas, assez rares d’ailleurs, de surdité verbale avec conservation des souvenirs acoustiques : on notera, croyons-nous, certains détails caractéristiques à cet égard. Plus souvent l’effort s’exerce sur des matériaux, par l’intermédiaire de forces que la nature a mises gratuitement à la disposition des hommes. Quant à ce qu’on entend communément par discussion sans mesure, à savoir les invectives, les sarcasmes, les personnalités, etc., la dénonciation de ces procédés mériterait plus de sympathie, si on proposait jamais de les interdire également aux deux côtés ; mais on ne désire en restreindre l’emploi qu’au profit de l’opinion dominante. Koléa est une ville étagée sur les collines du Sahel, située à une quarantaine de kilomètres d’Alger.

Share This: