Pierre-Alain Chambaz

Mais presque toujours, par suite des efforts continuels de l’esprit pour arriver à l’intelligence des phénomènes, il y a mélange des deux sortes d’abstraction et transition continue de l’une à l’autre : car les liens de solidarité, de parenté, d’harmonie, d’unité, que nous tâchons de saisir par l’abstraction rationnelle, peuvent être plus ou moins tendus ou relâchés, tandis que notre esprit éprouve pour tous les objets de la nature le même besoin de classification, de régularité et de méthode. Aussi, quoique membre de l’opposition, je ne m’exprimerai ni comme avocat du passé, ni comme procureur du présent, mais en député convaincu que notre défense constitue pour la France un atout majeur que nous devons nous efforcer de préserver. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Ceux qui cultivent la même vertu s’aiment ; ceux qui exercent le même métier se jalousent ». J’ai connu au retour le premier risque mais j’ai bénéficié de la belle lumière du nord rasante sur les canaux. Elles le laisseront tomber avec un soupir, sans le bien défendre, parce qu’elles l’ont quitté, et que la douceur du chez-soi ne se retrouve plus entière après un seul adieu. Un savant peut chercher quelle est la vitesse de la lumière en étudiant les passages de Vénus et les aberrations des étoiles ; un autre, en observant les oppositions de Mars et les éclipses des satellites de Jupiter ; un troisième emploiera la méthode de Fizeau, un autre celle de Foucault ; un autre encore fera usage des mouvements des courbes de Lissajoux ; d’autres enfin suivront diverses méthodes pour comparer les mesures obtenues au moyen de l’électricité statique et de l’électricité dynamique. En effet, il peut bien arriver, et même il doit arriver en général, que ces valeurs moyennes ne s’ajustent point entre elles et soient incompatibles, dans leur ensemble, avec les conditions essentielles de l’existence des individus et de l’espèce. Au même moment, il prononce outre-Atlantique un discours remarqué devant l’American Bar Association, où il esquisse une doctrine européenne de la concurrence dans ce que l’on commence à appeler la « nouvelle économie ». Des « patent pools » aux « patent trolls »Ne pouvant faire dans le détail, certains de ces titulaires ont constitué des entités juridiques, non exploitantes (« NPE »), avec pour seule mission de concéder des licences globales payantes sur ces pools de brevets. La tentation de l’endettement devient par ailleurs irrésistible lorsqu’il peut être considéré que le fardeau encouru sera reporté sur les catégories de population autres que celles bénéficiant aujourd’hui d’une faible imposition ou de dépenses publiques plus conséquentes. Supposez au contraire que ces deux images, le cerveau et l’ébranle­ment cérébral, s’évanouissent : par hypothèse vous n’effacez qu’elles, c’est-à-dire fort peu de chose, un détail insignifiant dans un immense tableau. Par ailleurs, une politique industrielle explicite – menée de manière consciente, et conçue en pleine considération des risques – est bien plus susceptible de surmonter les barrières informationnelles et politiques habituelles qu’une politique qui s’appliquerait de manière furtive, comme cela est trop souvent le cas. Or la grande majorité de ces innovations était totalement impossibles à imaginer à l’époque. Il y a la plus grande différence entre présumer qu’une opinion est vraie, parce qu’avec toutes les chances pour être réfutée elle ne l’a pas été, et affirmer sa vérité afin de ne pas en permettre la réfutation. Soit parce qu’à l’image de Kodak, ces entreprises ont choisi l’immobilisme conduisant à une mort plus ou moins rapide, soit parce qu’elles ont anticipé depuis bien longtemps les mutations liées au digital et ont investi progressivement pour évoluer. Les gens qui parlent et n’agissent pas n’ont jamais été aussi visibles et n’ont jamais joué un rôle aussi important qu’à l’époque moderne. Que doit privilégier le juge : démocratie ou intérêts particuliers ? Si nous avons été assez heureux pour donner plus de clarté à la notion du hasard, pour en arrêter plus nettement les traits caractéristiques, pour en tirer des conséquences qui apportent quelque perfectionnement à la théorie, nous pourrons sans trop de présomption espérer qu’en suivant la même analyse, ou une analyse du même genre, nous parviendrons à jeter quelque jour sur ces questions relatives à l’harmonie du monde, à la part du hasard des causes finales : questions qui sollicitent la curiosité inquiète de l’ignorant comme du savant, et à la poursuite desquelles l’humanité ne peut rester é Les cabarets, les auberges, ne désemplirent pas jusqu’au soir. Le maintien de jachères fleuries et de haies rend la campagne plus attractive pour le tourisme. La transposition est en effet au langage courant ce que la répétition est à la comédie. Tout ce qui donne quelque valeur à notre existence, dépend de la contrainte imposée aux actions d’autrui. Mais, finie ou infinie, elle n’en est pas moins la même sous une modalité différente, et, la substance demeurant radicalement une, la consubstantialité universelle subsiste. Si davantage d’individus parviennent à reconnaître les contraintes que font peser les inégalités sur leurs perspectives futures, ils seront bien plus à même de faire appel aux responsables politiques afin d’y remédier. Les personnes qui apprennent la géométrie ne font pas qu’apprendre les théorèmes, mais elles comprennent et apprennent également les démonstrations, et il serait absurde de dire qu’elles demeurent ignorantes des principes des vérités géométriques parce qu’elles ne les entendent jamais nier et discuter. Au sud du Sahara, la France perd des parts de marché – elles sont tombées de 10,1 % à 4,7 % entre 2000 et 2011 –, y compris dans les zones francophones où elle était bien installée, sans en gagner ailleurs, au Nigeria et en Afrique du Sud notamment, les deux géants actuels.

Share This: