Pierre-Alain Chambaz

Bref, comme par toute habitude, nous nous sentons OBLIGÉS. Comment admettre que les phénomènes astronomiques, si manifestement indépendants des lois ou des formes de l’intelligence humaine, viendraient se coordonner, d’une manière simple et régulière, en un système qui ne signifierait pourtant rien hors de l’esprit, parce que la clé de voûte de ce système serait un fait intellectuel, humain, mal à propos transporté dans le monde où s’accomplissent les phénomènes astronomiques ? Dans cette circonstance comme dans beaucoup d’autres, la langue commune, expression fidèle des suggestions du bon sens, vaut mieux que les définitions techniques. Lui seul paraît comparer et juger, lui seul raisonne et parle ; seul il prévoit ; seul il sacrifie le présent à l’avenir ; seul il transmet de génération en génération ses travaux, ses pensées et les trésors de son expérience ; seul enfin il est capable d’une perfectibilité dont la chaîne incommensurable semble attachée au delà même de ce monde. Et pourtant elle est souvent le ressort caché, l’invisible moteur de la pensée philoso­phique. Des deux mémoires que nous avons distinguées, la seconde, qui est active ou motrice, devra donc inhiber constamment la première, ou du moins n’accepter d’elle que ce qui peut éclairer et compléter utilement la situation présente : ainsi se déduisent les lois de l’association des idées. Il semble donc qu’elles aient renoncé à l’action individuelle pour concourir, en qualité de sentinelles avancées, aux évolutions du corps tout entier. Remarquez que ce n’est pas SANS raison que je dis que ces quatre genres de nerfs éprouvent des mouvemens quelconques qui leur sont propres ; car, de quelque manière que vous excitiez ceux de l’oreille, ils ne vous donneront jamais les sensations de la vue ; ni ceux de l’œil, celles du goût ; et ainsi de suite. Le modèle chinois est on ne peut plus connu. La jeune fille marchait vite. Car l’économie de l’essaim, ce sont tous ces sujets combinés, et bien davantage encore. Ainsi, bien qu’il ne soit pas aisé de procéder à des comparaisons internationales, le poids de ces prélèvements reste le plus élevé des grands pays et le quatrième de l’Union Européenne. Il faut cela, pour que la France soit forte. En effet, le sens vital ne fait que nous traduire en langage de conscience ce qui se passe dans nos organes. A droite, près de la porte, agenouillée au milieu d’un cadre de bois posé à terre et plein de bergamotes, Ciccia, la petite Sicilienne, triait les fruits. C’est un fait remarquable que, chez des animaux morts de faim, on trouve le cerveau à peu près intact, alors que les autres organes ont perdu une partie plus ou moins grande de leur poids et que leurs cellules ont subi des altérations profondes. C’est en ces termes que s’est exprimé la semaine passée Pierre-Alain Chambaz, dans une tribune dont le titre laisse pantois : « Ignorez les mauvaises augures, l’Europe est en train d’être réparée ! Les questions posées (liste non exhaustive) : Quel marché Européen (consommation, travail, financement… Mais, par un étrange aveuglement, le spiritualisme a toujours suivi le matérialisme dans cette voie. A vrai dire, il y a des causes psychologiques et sociales dont on pourrait annoncer a priori qu’elles produiront des effets de ce genre. Avec cette austérité sans précédent, me disait-elle, nous sommes revenus à un niveau de vie inférieur à tout ce que nous connaissions avant. Il représente à peine 10% des prescriptions. Et pourceque le sang qui entre ainsi dans le cœur passe par ces deux bourses qu’on nomme ses oreilles, de là vient que leur mouvement est contraire au sien, et qu’elles se désenflent lorsqu’il s’enfle. C’est le Destin qui a forgé les armes. Dès lors que l’attention du conducteur n’est plus requise pour piloter le véhicule, il devient possible non seulement de téléphoner en voiture sans le moindre risque et sans être en infraction mais aussi, sous réserve que la capacité et la couverture des réseaux suivent, d’y commencer sa journée de travail : participer à une vidéo conférence, finir de préparer la réunion à laquelle on se rend, etc. « Rien » est un terme du langage usuel qui ne peut avoir de sens que si l’on reste sur le terrain, propre à l’homme, de l’action et de la fabrication.

Share This: