Un euro plus faible pour une économie plus prospère

Il vient aussi de la rationalisation extrême et de la mécanisation de l’abattage, du cliquetis des machines qui se mêle aux mugissements des bêtes effrayées, et de la place infligée à l’homme dans ce dispositif – dont on ne sait plus trop lequel est le supplétif de l’autre.Arnaud de Lummen a su créer une marque.La réduction linéaire de son déficit budgétaire est salutaire (de -5,3% du PIB à fin 2011 à -3,2% estimé en 2015).Leurs titres sportifs sont affichés, vous pouvez consulter leur CV qui mentionne également leurs centres d’intérêt et choisir celui avec lequel vous vous sentez le plus d’affinités.Mais les chiffres agrégés sont inquiétants.Avec ses limites…Qu’en France, les EnR n’économisent pas les rejets de gaz carbonique ?Le professeur de gymnastique qui, dans la même chambre, réunissait la figure de Jésus-Christ et son propre portrait, croyait faire autant que Jésus pour l’humanité.Sinon, ils ne se sentiront pas suffisamment encouragés pour prendre leur responsabilité et saisir les opportunités qui s’offrent à eux.Il est celui des fêtes, des repas et promenades en famille, du vote aux élections, des devoirs faits et revus avec les enfants, des RENCONTRES sportives amicales, du culte et de la pratique de beaucoup d’autres activités sociales.Le débat national sur la transition énergétique nous a fait peur en annonçant les masses financières nécessaires à la transition : 20 milliards d’euros par an sont évoqués.Les Américains risquaient de perdre leur allié marocain…Si on en généralisait l’usage dans les entreprises américaines et japonaises, les économies réalisées en quelques mois se mesureraient en centaines de milliards et les gains de compétitivité rapporteraient aux entreprises et au fisc d’avantage encore.Au fond le désir de voir le coupable châtié « part d’un bon naturel.C’est ce qui explique par exemple la hardiesse qu’ont montrée de tous temps les amants à affronter toute espèce de péril pour se rejoindre.Pourquoi le gouvernement s’est-il lancé dans une telle improvisation ?Tout problème disparaît, car un problème impliquerait des solutions multiples, demandant vérification ; or on ne vérifie pas le devoir ; il est des interrogations qu’on ne doit même pas s’adresser à soi-même, il est des questions qu’il ne faut pas soulever.Aucune retombée positive sur la croissanceLes conditions prévalant aujourd’hui dans l’économie et sur les marchés financiers de l’Union rendent effectivement caduque cette baisse de 0.

Share This: