Un intérêt incontestable pour les élites politiques

D’autant que, parallèlement – et c’est le second risque pour la zone – la fin du Quantitative Easing de la Fed entraînera un mouvement d’aversion au risque et un rapatriement des capitaux vers les pays développés.Les perspectives de l’économie de la zone euro s’assombrissent continuellement, l’inflation devrait bientôt être très modérée, et, surtout, le coût du crédit reste élevé, quand celui-ci est disponible, pour des raisons qui sont moins liées au cycle qu’à des frictions et une aversion au risque hypertrophiée sur les marchés financiers.Victor Sossou apporta son énergie à soutenir ce projet.D’ailleurs, une bonne partie de ses travaux de haut vol en statistiques et en mathématiques sont consultables directement sur le net.La localisation géographique a un impact majeur sur la rentabilité des travaux.Tous les sondages publiées sur le sujet cette semaine, montrent que l’opinion est beaucoup plus en avance et libérée qu’on le pense.La partie agricole des négociations comportait également un volet exportations.Dans cinq ans !L’un dans l’autre, ça marche.A long terme, ces ajustements pourraient faciliter la lisibilité du processus de décision et l’accès au marché chinois.Une telle évaluation suppose une différentiation des pôles de recherche et d’enseignement supérieur du pays.La clémence et la sollicitude fiscales accordées par l’État aux propriétaires de biens immobiliers créent donc une distorsion majeure dans l’allocation du capital, favorisent les lobbies liés au marché immobilier, nuisent aux transferts équitables des richesses, et sapent une mobilité indispensable dans un marché du travail en pleine évolution.Les deux segments sont complémentaires et poser avec le formidable Nao d’Aldebaran n’empêche pas d’aller visiter les installations d’un fabricant de robots comme Stäubli près de Lille ou d’un industriel comme Yamaha-MBK dont la robotisation à Saint-Quentin (Aisne) a permis de relocaliser des productions anciennement réalisées en Espagne.

Share This: