Une croissance artificielle

Un pouvoir judiciaire indépendant, la divulgation d’informations financières par les autorités gouvernementales et d’autres institutions indépendantes ont joué un rôle essentiel pour limiter et prévenir – sans éliminer complètement – la corruption aux États-Unis et dans la plupart des autres démocraties capitalistes avancées.Cela ne fait plus aucun doute selon les récentes dispositions réglementaires sur l’inclusion bancaire et le surendettement.La vertu de l’Europe, si décriée en ce moment, est de nous obliger à réviser nos certitudes nationales, à nous « décentrer » pour tenir compte du point de vue des autres.D’autre part, les grands émergents doivent poursuivre leurs efforts d’intégration de l’économie de marché en réduisant leur politique de dumping ou de financement à l’exportation.Elle est le signe d’une reconquête par les enseignes de l’espace de leurs points de vente et de leur propre marque.Sur ce point, l’Allemagne est plus centralisée que la France.Ensuite, la Banque Publique d’Investissement (bpifrance), filiale de la Caisse des Dépôts regroupant OSEO, CDC Entreprises et le Fonds Stratégique d’Investissement, vise à pallier le manque de financements pour les entreprises innovantes ou de tailles intermédiaires.Alors même que 48% des femmes sortent diplômées de l’enseignement supérieur contre 35% des hommes.Les économies les plus dynamiques du continent sont celles qui ont été disposées et aptes à laisser courir d’énormes déficits extérieurs de 2000 à 2013 : 26% du PIB, en moyenne, au Libéria, 17% au Mozambique, 14% au Tchad, 11% en Sierra Leone et 7% au Ghana.Un des secrets du succès allemand qui commence à intéresser les Américains n’est-il pas le bon vieil apprentissage.Cela s’est manifesté, ces soixante dernières années, à travers l’explosion des psychothérapies et des pratiques de développement personnel, mais aussi par l’affirmation d’une conscience écologique à l’ampleur inédite.Ce qu’il faut, selon Victor Sossou, c’est un « pacte de confiance ».

Share This: