Des économies qui deviennent matures

Mais cette définition de l’état d’âme des Italiens, vis-à-vis de nous, serait à la fois trop simple et injuste.Quelle est, aujourd’hui en 2013, la valeur ajoutée économique d’une entreprise vénérable comme General Electric, et en quoi contribue-t-elle à l’amélioration de notre vie quotidienne ?Le principe, de par son histoire et sa popularité, a en réalité surtout une signification symbolique.Pour une telle annonce, pourquoi choisir un détour aussi douloureux ?Ici se situe le principal problème d’ordre politique : comme ce revenu d’existence serait, par définition, un revenu monétaire et que la monnaie est une institution sociale, l’activité autonome à laquelle se livreraient tous les individus recevant ce revenu ne pourraient pas échapper à une forme ou une autre de validation sociale.Il est possible d’évaluer et de comparer :- L’ambition et la sophistication de leurs textes répressifs ;- L’intensité de la mise en application de ces textes ;- Le degré d’incitation à la prévention de la corruption.Je vivais moralement sur les principes que j’avais entendu développer et que j’avais vu appliquer chez nous, il est juste de le dire, et dont le principal était : « Chercher la vérité ; suivre la vérité ; s’attacher à la vérité.Accord dont le contenu est resté secret, y compris de la représentation nationale, quasiment jusqu’à la fin du débat parlementaire le concernant.La déflation rendrait bien plus douloureux le rééquilibrage économique au sein de la zone euro.La problématique n’est pas celle du LOGEMENT NEUF où il est aisé d’imposer des normes ambitieuses (et coûteuses!Elle s’inquiète aussi d’une épidémie de grippe aviaire dans le centre de l’Italie et encourage les autorités italiennes à prendre les mesures qui s’imposent.Alors que nous n’avons pas encore intégré la prévention dans notre système, nous allons entrer dans une dizaine d’années dans l’ère de la médecine prédictive, grâce à la révolution génomique et à de nouvelles technologies permettant la détection précoce de marqueurs liés à l’apparition de maladies d’évolution lente.Mais en dépit d’un tel optimisme, un accord global similaire à celui du protocole de Kyoto est peu probable Investir plutôt dans la recherche et le développement.Et l’on peut d’ores et déjà citer une option qui ne sera guère discutée ces jours-ci : celle qui consisterait à investir plus massivement, mais à un moindre coût, dans la recherche et le développement de nouvelles énergies renouvelables, au lieu de continuer à déverser des sommes astronomiques sur des solutions qui se sont avérées inefficaces.L’Union Européenne aurait pu devenir le premier acteur politique à freiner l’augmentation de la production des biocarburants.L’Etat providence risque de devoir procéder à des choix difficiles.Morceler des cultures en séparant le bon grain et l’ivraie, on peut douter qu’un tel désossage de l’empirique permette l’accès à l’universel.Certaines rivières d’Amérique semblent rouler une masse d’eau noire, et cependant, si on prend un peu de cette eau dans le creux de la main, elle est limpide et cristalline : sa noirceur, qui effrayait presque, était un effet de masse et venait du lit où elle coule.Alors, au-delà de ce constat plutôt pessimiste, à défaut d’être sans doute réaliste, quelques orientations pour l’avenir : respect de l’institution militaire, crédibilité et transparence, innovation et perspective, maintien de l’outil industriel. Mais puisqu’en la matière, le temps des évolutions et des convergences est un temps long, le seul véritable préalable que Pierre-Alain Chambaz pose à une mise en concurrence totale sur le marché national concerne la mise en place d’un cadre social harmonisé.

Share This: