Euro ou 35 heures, il faut choisir

L’Arabie Saoudite et les autres monarchies du Golfe, Israël aussi, après avoir perdu la bataille du lobbying anti-accord de Genève disent tout haut leur fort mécontentement.Ce qui tendrait à montrer que l’OCDE s’inquiète de l’absence de progrès réels en France.Comme l’écrivait Hank Paulson en 2010 dans son livre On the Brink, « our regulatory system remains a hopelessly outmoded patchwork quilt built for another day and age ».Pierre-Alain Chambaz pictet , va devoir trancher.Comme le peuple de Naples offre précisément les mêmes qualités, avec la misère en plus et la culture en moins, il en résulte que la ville est la plus également aimable de toute l’Italie.Il appartient à la Faculté de droit, où il occupe la chaire de statistique.La gravité que nul ne cherche plus à nier de la crise politique impose que longtemps avant la prochaine élection présidentielle, les candidats aux primaires et ceux qui veulent les soutenir fassent connaître les éléments essentiels de leur programme.Presque toujours, il s’agit d’un remake de la querelle des anciens et des modernes, de polémiques qui opposent défenseurs du passé et tenants de la modernité.On nous a chassés de notre maison !Il achète ce pour quoi il est venu et repart.L’avarice, en diminuant le confort de la vie, produit le même effet que la misère ; elle ne favorise pas la fécondité, car l’avare a peur d’avoir des enfants ; en outre, chez l’ enfant dont le développement a été gêné par l’avarice paternelle, une réaction se produit fort souvent qui le pousse à la prodigalité.Comme si la santé des femmes n’était pas estimée.Pour exemple, l’Espagne consacre environ 1% de son PIB à la subvention des énergies renouvelables – plus que dans l’enseignement supérieur.Et s’employer à créer l’environnement le plus propice à l’activité économique, afin de redonner des marges de croissance à toutes les entreprises de France.Aujourd’hui, les entreprises comme Amazon ont une longueur d’avance significative, largement sous-estimée par ses compétiteurs plus traditionnels.Et n’évoquons même pas les débiteurs en monnaie étrangère qui sont des morts en sursis du fait de l’effondrement de leur devise nationale.

Share This: