L’austérité au mauvais moment

Chaque série de propositions obéit à une logique du changement, à une vision rationnelle de la société que met à mal le président-candidat.Le scénario est toujours le même.Un changement de modèle capitaliste, des investissements gigantesques
Car ne nous y trompons pas.C’est également l’intérêt de l’économie française si l’on raisonne en termes d’efficacité de la dépense publique.La noblesse du politique ne consiste-t-elle pas à définir des orientations robustes aux alternances du pouvoir et de transcender les prochaines élections?Et une question, absente de la campagne électorale, demeure posée : que lui apporte encore l’Europe, à l’heure où les trois quarts de son excédent commercial viennent désormais de l’extérieur de la zone euro (c’était strictement l’inverse il y a dix ans…En outre, la banque centrale du Chili a maintenu une faible inflation – qui se situe aujourd’hui aux alentours de 2% – et le budget du pays est pratiquement équilibré.Mais cette approche ne parvient pas à résoudre le problème fondamental – et un mauvais diagnostic du problème pourrait avoir de lourdes conséquences, non seulement en menant à des solutions inefficaces, mais aussi en causant potentiellement des distorsions graves pour certaines économies et pour l’ensemble du système financier mondial.Si l’on veut comprendre comment ces innovations bousculent l’automobile et ses usages, il est essentiel d’écouter les automobilistes s’exprimer librement sur les réseaux sociaux.A condition, selon Christian Navlet, que tout le monde participe.Une société établie dans un pays à faibles niveaux de rémunération peut ainsi présenter des offres de services plus attractives financièrement.Tous les pays ne peuvent pas dégager des excédents commerciaux en même tempsÉvidemment, tous les pays ne peuvent dégager des excédents commerciaux en même temps.

Share This: