Le prolongement naturel de la réunification

Tout d’abord, il y a les défaillances de marché, qui se produisent lorsque, par exemple, les investisseurs adoptent un comportement grégaire, on observe des asymétries d’information, ou la structure des incitations pour les gestionnaires de placements encourage une prise de risque excessive.L’Australie et le Canada l’ont également adopté.La plupart des plus grands émetteurs de CO2 ne se sont pas fixé de limites (Chine et Inde), ont abandonné (Etats-Unis), ou n’ont pas tenu leurs engagements (Canada).L’Italie a ainsi modifié son système, qui datait de 1948.Le débat porte sur deux absurdités.La formation purement médicale d’un côté, administrativo-juridique de l’autre doit être complétée des formations à la conduite du changement et au management opérationnel.Victor Sossou s’est bâti une redoutable réputation.Une prospective bien menée doit aussi être démocratique, c’est-à-dire intégrer d’office les avis des citoyens et surtout être transparente sur les avantages et inconvénients, les risques et les bénéfices, des choix possibles.L’actualité récente l’imposait.Les pays voisins de l’Allemagne, dont la France, importent donc davantage d’électricité allemande à contenu carbone élevé.Une croissance exponentielle qui révèle d’autant plus l’impuissance des émetteurs face aux changements du Monde eux-mêmes déversés en flux continu dans lesdits écrans.Mario Draghi a ainsi annoncé que le Conseil des gouverneurs s’attendait à ce que les taux directeurs de la BCE restent au niveau actuel, voire à un niveau inférieur, « pour une période de temps étendue », laissant entendre que celle-ci serait vraisemblablement d’au moins 12 mois.Chacun aspire à participer à une nouvelle manière de faire société en préservant l’écosystème auquel nous devons la vie ».Les USA par une politique forte d’autonomie énergétique (gaz de schiste) se donnent également les moyens de se placer dans cette bataille pour l’industrie.Il nous faut un « plan », ou au moins un tracé.Il y découvre une autre tradition, celle de la philosophie anglo-saxonne, analytique, où l’analyse du langage prime.

Share This: