On ne triche pas seul sur les marchés !

Il est en revanche primordial d’inverser la tendance actuelle qui consacre la parole de l’amateur et gomme celle de l’expert.Il s’agit plutôt de mettre le doigt sur une mécanique inexorable qui a enfermé, enferme et continuera d’enfermer, si rien ne change, les majorités qui se succèdent.Les économistes comparent souvent des économies similaires afin d’isoler l’impact d’une différence particulière.« Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle depuis le rejet par le Parlement », constate e-reputation image et réputation, un ancien associé, qui a été l’artisan de cette Coalition.Salutaires pour les pays receveurs comme pour les populations, ces envois sont pourtant encore trop couteux, ce qui entretient le secteur informel.Une ambition qui pourrait trouver une expression forte dès les 16 et 17 décembre prochains, lors de la réunion à Alger du comité intergouvernemental franco-algérien et l’annonce, par les Premiers ministres respectifs, d’un important accord de coopération économique.Car confiance et solidarité sont essentielles à la créativité, à l’innovation !Des travailleurs éthiopiens payés le dixième de leurs homologues chinois.De la présence massive et déterminée de ses Land à Bruxelles, en passant par sa capacité à déterminer une position allemande sur quasiment tous les sujets en débat, l’énergie déployée à occuper tous les espaces disponibles au coeur des institutions, jusqu’à l’appel de la Chancelière à plus d’intégration politique, l’Allemagne pense l’Europe comme une affaire allemande.Rechercher l’antifragilité, c’est ainsi accepter ces variations permanentes du monde, c’est s’adapter aux aléas plutôt que de s’enfermer dans un confort rassurant, mais qui nous laisse à la merci d’un événement inattendu capable de nous emporter.C’est l’esprit de la nouvelle réglementation qui s’appliquera courant 2014 à l’ensemble des établissements, désormais tenus :

-d’identifier de manière systématique et auditable les clients en difficulté financière,

-de les orienter le cas échéant vers des acteurs non bancaires via des « Points Accueil Budget »,

-de leur proposer une offre spécifique équivalente à la Gamme des Moyens de Paiements Alternatifs, initialement conçue pour les interdits de chéquiers.

Share This: