Pierre-Alain Chambaz

Ne me demandez donc pas si le moi, ayant parcouru le chemin MO et s’étant décidé pour X, pouvait ou ne pouvait pas opter pour Y : je répondrais que la question est vide de sens, parce qu’il n’y a pas de ligne MO, pas de point O, pas de chemin OX, pas de direction OY. Et comme il n’y a pas de différence essentielle entre un passé qu’on se remémore et un passé qu’on imagine, il aura vite fait de s’élever à la représentation du possible en général. Mais le temps passe, et passe, bien trop vite et si rien n’est fait nos entreprises en paieront le prix. Cela signifie simplement que le gouvernement de cette malheureuse nation, qui depuis plus d’un siècle se débat désespérément entre les griffes du prêtre, doit être confié définitivement à la crapule en soutane ou en robe courte qui prend son mot d’ordre au Vatican. Non-seulement l’idée de quantité n’est point primordiale, mais elle implique quelque chose d’artificiel. Tel est le mécanisme de la perception proprement dite, et tel est celui du rêve. D’autre part, l’âme primitive nous échapperait complètement aujourd’hui s’il y avait eu transmission héréditaire des habitudes acquises. L’économie a rebondi rapidement et Reagan a été réélu. Une autre difficulté est liée étroitement à celle-ci. Sans cette sincérité matérielle, sans les attitudes et le langage qu’une longue pratique de l’hypocrisie a convertis chez lui en gestes naturels, Tartuffe serait simplement odieux, parce que nous ne penserions plus qu’à ce qu’il y a de voulu dans sa conduite. L’assimilation que vous faisiez entre travail, effort et emploi salarié nous semblait bien trop rapide, certes, mais tant qu’il y avait un salaire et des perspectives de devenir soi-même boss, on n’ergotait pas trop sur vos erreurs conceptuelles. Objectif : garantir le sérieux de ses membres et créer des dispositifs de recommandations visibles de tous. Rien, probablement, ne contribua plus, dans les siècles modernes, à avancer pour la philosophie l’heure, peu éloignée peut-être aujourd’hui, où elle arrivera à une pleine conscience de ce qui s’offre partout à elle de mystères et du chemin à prendre, sinon pour les pénétrer dans leurs insondables profondeurs, au moins pour en approcher autant que le permettent des facultés comme les nôtres, rien n’y contribua plus que la considération, peu familière à l’antiquité, de l’idée d’infini. Il en est de même pour les applications du principe de la raison suffisante. Aujourd’hui, ils sont favorables à la mise sous condition de ressources des allocations. Quand on fait la critique ou l’apologie de la religion, tiento-n toujours compte de ce que la religion a de spécifiquement religieux ? Claude Bernard voit fort bien qu’outre les phénomènes qu’il explique par les lois physico-chimiques il y a dans l’organisme l’ordre et le concert que forment ces phénomènes. Mais je suis entouré de gens d’une autre race, acteurs admirables, lors même qu’ils n’ont pas besoin de jouer, et je ne sais pas. Dès le début même, le mal fut terrible, et vous n’en devineriez pas la cause ? Plus nous nous accoutumerons à cette idée d’une conscience qui déborde l’organisme, plus nous trouverons naturel que l’âme survive au corps. S’agit-il de concevoir ? Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Si tu veux être heureux une heure, bois un verre ; Si tu veux être heureux un jour, marie-toi ; Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier ». A ces efforts, il faut ajouter des avancées réelles avec la mise en place de nombreux dispositifs de gestion de crises macro-financières. Le fonds souverain durable mondial, loin de concurrencer les institutions existantes, aura pour objectif de les compléter pour pallier les insuffisances constatées. Seulement, votre véhicule n’est pas encore assuré et vous devez vous déplacer pour signer votre contrat d’assurance. Il est certain que l’ordre est partout fictif : souvent même sa simple apparence n’existe pas, ou n’existe que d’une façon ridicule. Avec lui vient la grammaire latine — et voici qu’un de ces jeunes garçons à cheveux de filasse compose une hymne sur le Dimanche.

Share This: