Pierre-Alain Chambaz

Presque personne, malgré la solennité, ne porte le chapeau de soie. Il suffirait de diviser idéalement cette épaisseur indivisée de temps, d’y distinguer la multiplicité voulue de moments, d’élimi­ner toute mémoire, en un mot, pour passer de la perception à la matière, du sujet à l’objet. Le filtrage peut se faire par utilisateur ou par catégorie de sites. J’ai tenté cette démonstration autrefois ; mais, quoiqu’elle soit bien simple, elle exige certaines considérations prélimi­naires sur le réalisme et l’idéalisme, dont l’exposé nous entraînerait trop loin[5]. Pourtant il s’en faut que, même aujourd’hui, la méthode de Claude Bernard soit toujours comprise et pratiquée comme elle devrait l’être. Pourtant il arrive encore que de vrais savants, tout prêts à accueillir n’importe quel travail de laboratoire, si menu soit-il, écartent de parti pris ce que vous apportez et rejettent en bloc ce que vous avez fait. – Ne va-t-elle pas plus loin ? Les deux formes de la mémoire. Cette conclusion n’est-elle pas trop sévère pour une doctrine qui a eu des maîtres s’appelant Platon, Plotin, Malebranche, Schelling, Hegel, et qui a fait si grande figure dans l’histoire ? Il en est de même de l’harmonie qui s’établit finalement entre plusieurs phénomènes ou séries de phénomènes, en raison de l’influence qu’une série exerce sur l’autre, ou par suite de réactions mutuelles. À vrai dire, chacun de nous établit une distinction entre ces deux espèces de multiplicité quand il parle de l’impénétrabilité de la matière. Les phénomènes de la nature vivante diffèrent essentiellement des phénomènes du monde inorganique, par les liens de solidarité qui unissent harmoniquement toutes les actions vitales, toutes les parties de l’organisme et toutes les phases de ses développements. Dans un pays à la terre féconde, généreuse, au ciel pur, comme la France, la misère est anti-naturelle. Par conséquent, il faut qu’elle se prive non seulement du superflu mais même du nécessaire ; il faut qu’elle se laisse pressurer, broyer, chair et âme, sous la meule tricolore ; il faut qu’elle soumette ses pensées à l’estampille officielle, qu’elle fasse matriculer ses haines et mettre en carte ses sympathies ; il faut qu’elle se saigne aux quatre veines pour verser les millions et les milliards dans la gueule toujours ouverte du monstre qui la gruge. C’est ce progrès qualitatif que nous interprétons dans le sens d’un changement de grandeur, parce que nous aimons les choses simples, et que notre langage est mal fait pour rendre les subtilités de l’analyse psychologique. Il n’y a que des directions où la vie lance les espèces en général. En effet, aucun pays n’est au-dessus de la moyenne pour l’ensemble des 15 critères. Jusque-là, seule la rémunération allouée aux dirigeants salariés était prise en compte pour le calcul du crédit d’impôt phonographique des petites entreprises. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Nietzsche, »Nos devoirs – ce sont les droits que les autres ont sur nous ». Commençons par la déduction. Les sceptiques et grincheux ne sont pas convaincus. N’eût-ce pas été un beau et solennel spectacle que le Pouvoir né de la révolution de Février se fût adressé ainsi aux citoyens :« Vous m’avez investi de la Force publique. Elles y voient le germe de révolutions incessantes ; car quel gouvernement peut tenir quand il a eu le malheur de dire : « J’ai la force, et je l’emploierai à faire vivre tout le monde aux dépens de tout le monde. Malgré la nécessité de soigner les populations les plus précaires, les dispositifs solidaires que sont la CMU, la CMU-C et l’AME coûtent cher.

Share This: