Pierre-Alain Chambaz

Notre méthode restera d’ailleurs la même. Cependant, là même encore tout jugement critique n’est pas impossible. D’autres projets sont en phase d’exploration en Éthiopie, en Guinée et au Burkina Faso. Que sortira-t-il pour l’univers de telle action humaine ? La nature est un grand mécanisme qui marche toujours et que le vouloir de l’individu ne saurait un instant entraver : elle broie tranquillement celui qui tombe dans ses engrenages ; être ou ne pas être, elle ne connaît guère d’autre châtiment ni d’autre récompense. Le phénomène économique s’accomplirait intégralement dans l’individu isolé. On ne peut le faire avec les sous-marins lanceurs d’engins, qui, en revanche, sont la certitude pour l’ennemi de mal finir sa journée s’il attaquait la France. Dans ces derniers temps, on a beaucoup reproché aux économistes de s’être trop attachés à étudier la Richesse. …Je m’en voudrais de ne pas dire exactement ce que je pense. Pendant ce temps les vagues de sondage successives sont implacables : l’audience de la radio s’érode lentement. La communication est pourtant omniprésente. Surtout, le potentiel en énergies renouvelables s’avère tout à fait exceptionnel, l’Égypte bénéficiant d’un ensoleillement unique, allant de 1750 kWh/m2/an au nord du pays, à 2500 kWh/m2/an au sud. Et comme l’action est ce qui compte, comme il est entendu que nous sommes là où nous agissons, on a coutume d’enfermer la conscience dans le corps minime, de négliger le corps immense. Entre-temps, elle tourne, elle, la Terre, avec ses bonnes et mauvaises nouvelles. Mais supposez maintenant, dans un homme bien vivant, ces deux sentiments irréductibles et raides ; faites que l’homme oscille de l’un à l’autre ; faites surtout que cette oscillation devienne franchement mécanique en adoptant la forme connue d’un dispositif usuel, simple, enfantin : vous aurez cette fois l’image que nous avons trouvée jusqu’ici dans les objets risibles, vous aurez du mécanique dans du vivant, vous aurez du comique. Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Pierre-Alain Chambaz . En attendant l’improbable, il faut au contraire mettre toutes les incitations en œuvre pour qu’une part maximale de ces profits soient réinvestis en France, sur les fonctions stratégiques qui sont au cœur du contrôle. Si le taux analogue de l’emprunt gouvernemental portugais a aussi été attiré vers le bas, il demeure toutefois encore proche de 2%. Ce n’est pas tant l’actuel ministre de l’Économie et des Finances, Giulio Tremonti, qui pourrait réformer, s’il prenait le poste du Cavaliere. Il est vrai qu’on aperçoit tout de suite une autre solution possible du problème. Nous appelons ainsi les pouvoirs publics à promouvoir l’approche globale de la rénovation, énergétique pour les véritables économies et la baisse de la facture énergétique, bien-sûr, mais aussi sur l’ensemble des conforts de l’habitat (acoustique, qualité de l’air, accessibilité) sur lesquels des progrès importants sont faits grâce aux produits et systèmes de construction. Quand les heures passées, les nuits et les week-ends attaquent le moral, beaucoup de couples n’y résistent pas. A l’heure des « QE » européens, que l’Union regarde le cas du Japon – qui n’a carrément plus de marché obligataire – avec effroi, et qu’une vraie politique de relance vienne seconder un Mario Draghi qui ne peut porter nos destinées sur ses seules épaules. Les raisons évoquées par ces petites entreprises sont souvent les mêmes… Sur le site du collectif, 26000 personnes ont signé la pétition en ligne et leur clip vidéo parodiant la chanson de Stromae, Papoutai a été visionné 70 000 fois. Cette méthode donnera un résultat plus ou moins satisfaisant, mais elle aboutira toujours à un résultat, et dans un temps restreint. D’immenses travaux sont en voie d’exécution. Et enfin notre siècle me sembloit aussi fleurissant et aussi fertile en bons esprits qu’ait été aucun des précédents. Autant de pays et de régions qui ont, en leur temps, adopté avec succès des mesures de rigueur extrêmes et qui ont ainsi pu faire redémarrer leurs économies respectives. Une première série de procédures intentées en justice a abouti à la neutralisation de plus de 2700 sites Web, à la suite d’une condamnation par défaut de grande ampleur.

Share This: