Terrorisme : un projet de loi dangereux

Tout aussi révoltant, la solidarité financière manque à l’appel.Et lorsque des hommes aspirant à la liberté se lèvent au-delà de la Méditerranée, ils rencontrent notre soutien.Si elle assouplit ses propres critères de « collatéral acceptable », la banque centrale libère ipso-facto pour d’autres contrats des actifs définis comme du collatéral de haute qualité.Et tout cela, hélas, s’organise au nom de l’Europe.De là, en notre pays, l’accroissement très lent de la population, qui produit à la fois notre infériorité numérique sur les autres nations continentales et notre supériorité économique (très provisoire d’ailleurs et déjà compromise).Oui : les critères européens des 3% sont débiles ! Et, oui: les seules et uniques priorités de ce gouvernement (comme de tout autre exécutif) sont de résorber le chômage et de soutenir la croissance.Des travailleurs éthiopiens payés le dixième de leurs homologues chinois.C’était un homme très grand, très maigre, il avait une longue barbe brune, grisonnante.Aucune réflexion n’a été menée sur les causes de ce trop-plein de normes, ni sur les raisons de leurs imperfections récurrentes, alors que, dans le même temps, face à une réduction des moyens matériels de nos décideurs publics, le pouvoir d’édicter des règles est devenu leur ultime moyen d’action.C’est le seul moyen de mettre un terme à ce projet de barrage qui va à l’encontre de toute préoccupation environnementale.Développer la concurrence Au vu des chiffres ainsi que de leur utilité, il serait bon pour toutes les parties prenantes de faciliter les transferts de fonds vers l’Afrique, et de maximiser la part se déroulant dans un cadre formel.La pensée philosophique traverse actuellement en Europe une crise maladive ; elle est dans une impasse.Agis en ton lieu, pense avec le monde », conseillait Arnaud de Lummen.

Share This: